Aux élections européennes, les écologistes ont obtenu un très beau score, les plaçant devant les autres forces de gauche. Quelles suites sont données ?

Les douze députés écologistes ont rejoint le groupe vert au parlement. Ils sont déjà très engagés pour obtenir de nouvelles avancées face aux urgences climatiques.  Au niveau national, le  rassemblement des écologistes avance vite avec plusieurs partis en passe de s’engager unis. L’écologie devient un pivot dans la vie politique nationale et locale. Toutes celles et tous ceux qui considèrent l’urgence écologique comme un des enjeux majeurs peuvent venir renforcer cette démarche pour lui donner une nouvelle dimension. C’est le moment !

Et à Ramonville, qu’en est-il ?

Au global le vote écologiste pèse 25%, avec 21 % pour la liste de Yannick Jadot. Un électeur sur quatre a envoyé un message pour le climat. Cela confirme nos résultats antérieurs et la forte présence d’une population qui aspire à l’écologie.  Ces résultats valident également nos engagements locaux sans failles. Nous sommes maintenant l’une des toutes premières forces politiques locales.

La prochaine étape, ce sont les municipales ?

Oui, dans huit mois les électeurs auront à choisir une nouvelle équipe pour gérer la commune. Il faut un changement car la majorité actuelle est à bout de souffle. Après douze ans d’exercice du pouvoir municipal, son bilan est très faible et personne ne peut être trompé par les effets d’annonce répétitifs et la propagande.

Les écologistes seront-ils présents ?

La situation nous oblige. A deux reprises nos listes municipales ont obtenu 27%. Nous nous préparons à en présenter une nouvelle, encouragés par le signal des Ramonvillois. Ce qui importe c’est de s’engager avec détermination. Nous sommes convaincus que pour développer des politiques publiques écologiques, les écologistes sont les mieux placés pour le faire. Nous avons des idées, des propositions et les ressources en compétences. Il est important de permettre aux Ramonvillois de choisir l’avenir de leur ville.

Envisagez-vous des alliances avec d’autres forces.

En premier lieu, c’est aux Ramonvillois de se mobiliser. Et si d’autres forces politiques placent comme priorité le climat, l’écologie et les solidarités, nous restons ouverts à tout dialogue. Mais nous le répétons, aujourd’hui il ne nous est pas possible de déléguer la conduite de notre projet à d’autres. Nos électeurs ne le comprendraient pas !

Quelles sont vos premières initiatives ?

Nous avons ouvert un local, « les ateliers de l’écologie », 10 avenue Occitanie qui nous permet d’établir encore plus de contacts avec la population. Nous allons travailler tout l’été et à la rentrée de septembre nous ferons le point. Nous venons aussi de lancer un appel pour le climat, l’écologie et les solidarités, en ligne sur notre site : https://ateliers-ecologie-ramonville.fr/ecologie-climat-appel/

Article paru dans la Dépèche : https://www.ladepeche.fr/2019/07/19/les-solidarites-un-appel-des-ecologistes-aux-habitants,8320575.php